Comment éviter les goulots d’étranglement en maintenance industrielle ?

Hiérarchisez les actifs de votre entreprise grâce à la méthode PIEU

L’étude de la criticité des équipements de votre usine permet d’identifier les potentielles machines goulot. Il s’agit des actifs les plus critiques dont dépend toute la chaîne de production : en cas de panne, un goulot d’étranglement apparaît, et la production est interrompue. L’étude de la criticité des équipements par le service de maintenance industrielle a pour objectif d’identifier ces machines, et de vous accompagner dans la création et le déploiement de stratégies de maintenance prévisionnelle et prédictive.

Un goulot d’étranglement dans une usine de production apparaît lorsqu’un actif clef n’est plus capable de produire de manière fiable le rendement espéré. L’objectif de cette méthode de maintenance industrielle est de catégoriser votre équipement en fonction de son importance, afin de limiter les potentiels pannes et de vous aider à les gérer au mieux. L’étude de la criticité de vos actifs doit vous permettre d'identifier rapidement les équipements à surveiller, ainsi que d’améliorer la gestion de vos pièces détachées.

 

Machines goulot : pourquoi les identifier ?

Chaque process de fabrication est composé d’équipements d’une criticité variable, mais qui ne sont pas toujours bien identifiés. Une machine goulot peut être définie comme un équipement critique et central de votre unité de production, qui requiert une surveillance particulière. Ce type d’actif est le plus susceptible d’affecter l'ensemble du rendement, et mobilise généralement le plus fort pourcentage de capacité.

Si la capacité de cette machine est trop faible, si celle-ci tombe fréquemment en panne ou est assignée à un opérateur qui requiert une période de formation, alors toute la ligne de production sera bloquée. La situation peut encore empirer si plusieurs goulots d’étranglement apparaissent à différentes étapes du processus. Dans ce cas, il est nécessaire de déterminer quelle machine doit être traitée en priorité.

La mauvaise gestion de ces actifs peut avoir des conséquences dramatiques pour votre entreprise, notamment l’interruption complète de votre système de production, ou encore le mécontentement de vos clients.

 

La méthode PIEU

Très fréquemment utilisée en maintenance industrielle, la méthode PIEU a pour objectif de définir le niveau de criticité de vos équipements. Développée par l’ingénieur français Yves Lavina, elle permet ainsi de hiérarchiser les actifs de l’entreprise. Il convient de déterminer la valeur de chacune de ces lettres pour chaque machine afin d’en évaluer la criticité :

 

P - pannes

I - importance de l’équipement

E - état de l'équipement

U - utilisation

 

L’incidence des pannes (P), l’importance de l’équipement (I), l’état de l'équipement (E) et le taux d’utilisation (U) constituent les 4 indices de criticité qui vous permettront de classer vos actifs en différents groupes.

L’évaluation de la criticité s’effectue selon les critères suivants :​​​​​​​

    Poids      
Critères   0.01 1 2 3
P - Incidence des pannes   Répercussions graves sur l'entité Répercussions sur la qualité et génération de « rebuts » Retouches possibles Aucune répercussion sur la qualité des soins
I - Importance de l'équipement  

Stratégique, pas de délestage sur d'autres équipements, sous traitance impossible​​​​​​​

Important pas de délestage possible, sous-traitance possible​​​​​​​

Secondaire, délestage possible Equipement de secours
E - État   À rénover, à réformer À réviser À surveiller À l'état spécifié

U - Taux d'utilisation

  Saturé Élevé Moyen Faible

 

 

Une fois les différents éléments déterminés, il vous suffit de calculer la criticité de la machine selon la formule suivante :

Criticité de l’équipement = P*I*E*U

Ensuite, vous devez déterminer un classement de vos équipements critiques grâce à la règle suivante :

Pieu < 1 : très critique
1<Pieu< 10 : moyennement critique
Pieu > 10 : moins critique

Essai gratuit 14 jours - GMAO MOBILITY WORK Voir notre demo

Exemples

Le tableau ci-dessous fournit quelques exemples de criticité sur une ligne de production de fusion d’une fonderie : ​​​​​​​

 

Incidence des pannes

Importance de l'équipement État

Taux d'utilisation

Criticité
Cubilot Küttner 0,01 0,01 3 2 0,0006
Tour de refroidissement Küttner 0,01 0,01 3 2  
Filtre Lürh 0,01 0,01 2 2 0,0004
Pont Chargement ADC 1 0,01 3 2 0,06
Tour de récupération Küttner 0,01 0,01 3 2 0,0006
Pelle Fuchs Terex MHL340 3 2 1 3 18
Granulateur à godet 1 1 3 1 3
Convoyeur 3 0,01 3 1 0,09
Potence SAS 2 2 3 3 36
Casque chargement additif 2 0,01 3 2 0,12
Navette 3 0,01 1 1 0,03

 

Comment identifier un équipement critique dans votre GMAO ?

Une fois la méthode PIEU appliquée à l’ensemble de vos process, vous aurez ainsi identifié vos équipements critiques. L’étape suivante consiste à les identifier dans votre logiciel de GMAO.

Pour cela, il vous suffit d’avoir recours au système de tag ou label dans l’application de GMAO Mobility Work. Vous pouvez ainsi créer différentes familles d’équipements grâce aux tags, parmi lesquels :

Catégorie A – machine goulot ou critique

Catégorie B – équipement à surveiller

Catégorie C – équipement non important

 

Les méthodes d’étude de la criticité telles que la méthode PIEU peuvent vous aider à identifier les améliorations nécessaires et à les mettre en oeuvre dans le cadre de votre stratégie de maintenance industrielle. En appliquant cette méthode, vous serez en mesure de prévoir avec succès les éventuels goulots d’étranglement et d’améliorer la fiabilité de vos équipements.

Abonnez-vous à notre newsletter !