erreur de poursuite sur une CN

Les défauts « erreur de poursuite » générés par une commande numérique

 

Il n’est pas rare de voir apparaître des défauts « erreur de positionnement d’axe », également appelés « erreur de poursuite » sur une commande numérique, et ce, quelle qu’en soit la marque (Ge FanucHeidenhain, etc.). Deux problèmes s’offrent à nous :

  • Problème de lecture d’une règle de mesure incrémentale
  • Problème de jeu dans la mécanique de déplacement

C’est ce second cas que nous allons traiter.

 

Comment expliquer ce phénomène de jeu ?

À long terme, l’ensemble de la mécanique « vieillit ». Cela veut dire que le calculateur ne tient pas compte « du retard » de la mécanique, et de ce fait, ce même calculateur envoie des informations au variateur plus vite que le variateur ne l’envoie aux axes. En terme électrique, la tension de consigne appliquée au variateur est égale au produit du gain par l'écart de poursuite – l'écart de poursuite étant la différence entre la position théorique calculée par la commande numérique et la position réelle du mobile renvoyée par le codeur ou la règle incrémentale.

 

Comment cibler le problème ?

Le problème sur l’axe vient-il d’un jeu de la courroie, ou a-t-il une autre origine ?

Il peut venir d’un jeu sur le brin de la courroie, d’un jeu sur le roulement du moteur de l’axe, ou encore d’un jeu sur l’écrou ou vis à bille.
Il est peu probable que le problème vienne des poulies, car compte tenu de la largeur des courroies, le jeu devrait être supérieur à 2mm. Cette éventualité n’est cependant pas à éliminer, et il n’est pas non plus exclu de la vérifier.


Essai gratuit 14 jours - GMAO MOBILITY WORK Voir notre demo

Points à vérifier en priorité :

  • La courroie synchrone est-elle bien fixée et bien tendue de chaque côté des deux poulies ?

1ère source de jeu éliminée.

  • L’axe moteur a-t-il du jeu ?

Cela nécessite de désaccoupler la courroie, voire de déposer le moteur.Ce type de moteur subit une bonne pression en radial du fait de la tension avec la courroie qui est encore plus forte au moment de l’inversion de sens de rotation, sauf si bien sûr la poulie du moteur n’est pas en porte-à-faux.
Le moteur subit également une pression axiale en cas de léger manque d’équerrage, et plus particulièrement au moment de l’inversion par un effet de vissage/dévissage dans le sens axial.

  • Contrôle du jeu mécanique à l’inversion du sens de rotation, appelé « la mesure de justesse »

Pour mettre en place ce type de contrôle simple avec un appareil de contrôle à la portée de toutes les bourses, un comparateur ou un palpeur est nécessaire. L’erreur de justesse est déterminée par la différence entre le déplacement effectif du point étudié et le déplacement indiqué par la machine sur la commande numérique.

Nous allons contrôler l’axe X par rapport à la broche.

cnc machine mobility work 1_0.jpg

Positionner la base du comparateur sur l’axe à contrôler, ici « axe X » et positionner la touche du comparateur sur la broche à l’aide de la manivelle électronique. Vérifier que l’ensemble soit bien rigide, « sans jeu ».


cnc machine mobility work 2_0_0.jpg

Vous aurez au préalable pris soin de positionner l’axe X sur un chiffre rond en millimètre sans dixième, comme illustré ci-après.

cnc machine mobility work 3_0.jpg

Régler manuellement le comparateur sur le point « zéro »..

cnc machine mobility work 4_0.jpg

À l’aide de la manivelle électronique, déplacer l’axe de 0.1 mm, dans un le sens positif puis dans le sens  négatif. À chaque fin de déplacement, visionner le comparateur : l’affichage du comparateur doit correspondre au déplacement de la CN.

cnc machine mobility work 5_0.jpg

cnc machine mobility work 6_0.jpg

L’axe X s’est déplacé de 0.1mm sur la CN, il correspond au déplacement du comparateur de 0.1mm.

En conclusion, il n’y a pas de jeu sur l’axe X.

Abonnez-vous à notre newsletter !