maintenance collaborative : proximité client et innovation

Sous l’effet de l’industrie 4.0 et de l’évolution des comportements d’achat, les entreprises bravent une complexité croissante. Les organisations les plus florissantes ne sont plus celles aux capacités de production importantes, mais celles aux processus les plus performants. Pour  cela, elles investissent dans la modernisation de leurs infrastructures de production et de maintenance afin de répondre aux attentes du marché.

Si la maintenance prédictive a participé à ouvrir la porte de l’agilité à l’industrie manufacturière, elle ne saurait aujourd’hui suffire à répondre aux ambitions de performance opérationnelle des entreprises. A cet égard, la maintenance collaborative promeut une vision globale du processus de production en donnant un nouvel élan à la collaboration le long de la supply chain.

L’industrie à l’heure du customer-centric

Ces dernières années ont été marquées par une transformation progressive de la demande. Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des produits personnalisés, laissant les industriels dans l’obligation d’adapter leurs infrastructures en conséquence.

L’émergence du B2B2C

Confrontées à une demande volatile et à un environnement de plus en plus concurrentiel, les fonctions production et maintenance sont mises à rude épreuve : augmentation des cadences, réduction des coûts et des temps d’arrêt, gestion optimale des stocks... Les entreprises doivent faire preuve d’ingéniosité pour conserver leur niveau de performance et fidéliser leurs clients.

Certaines ont choisi de remodeler leur organisation et d’adopter une nouvelle approche de leur production. Afin de gagner en réactivité, un nombre croissant de structures misent sur la proximité client. Collecter et analyser les retours du marché leur permettent de s’aligner sur les tendances émergentes.

Avec l’essor des solutions connectées, les échanges entre fabricants et consommateurs finaux sont de plus en plus fréquents et aisés. Peu à peu, on observe un changement de paradigme au sein du secteur industriel. Le B2B2C (Business to Business to Customer) occupe une place croissante dans la stratégie des entreprises manufacturières. Cette démarche, inspirée du B2C et appliquée au B2B, promeut une approche des activités de développement et de production centrée utilisateur.

Les fondements en sont : la communication, l’interconnectivité et l’expérience client. Les entreprises sont à l’écoute de leurs clients ; elles s’efforcent de dresser un tableau détaillé de leurs activités et de leurs besoins. Dans cette optique, leur véritable valeur-ajoutée se joue désormais au-delà du seul acte de vente. Service après-vente et support technique viennent compléter leur gamme produit.

Industrie 4.0 et usine connectée

L’industrie 4.0 soutient les entreprises dans leur cheminement stratégique. D’une part, elle offre aux équipes commerciales les moyens de collecter et d’analyser les données terrain et retours clients. A partir de ces informations, ces dernières dressent des projections sur l’évolution de la demande et les besoins des consommateurs dans une démarche d’amélioration continue.

D’autre part, les solutions 4.0 sont un vecteur de connectivité entre les multiples composants de la chaîne de valeur. Internet des Objets, capteurs intelligents ou GMAO nouvelle génération (gestion de la maintenance assistée par ordinateur) relient les équipes techniques et les actifs de l’entreprise. 

maintenance-collaborative-gmao-mobile

Importez et gérez vos équipements avec la GMAO Mobility Work

Gérer mon parc machines

La véritable plus-value de l’industrie 4.0 par rapport aux outils classiques réside dans le partage de données : convoyer les bonnes informations au bon moment et aux bonnes personnes. Sur le terrain, les techniciens gagnent alors en réactivité et en précision. Alertés en temps réel de tout dysfonctionnement sur les équipements, ils interviennent pour prévenir les pannes. A terme, en exploitant le potentiel de l’industrie 4.0, les entreprises parviennent à optimiser leurs processus de production.

De maintenance prédictive à collaborative

En termes de maintenance industrielle, les solutions 4.0 trouvent de nombreuses applications. L’échange de données en temps réel confère aux équipes techniques la réactivité nécessaire pour atteindre leurs objectifs de performance opérationnelle. Collaboration et flexibilité sont les principaux atouts des techniciens d’aujourd’hui.

Qu’est-ce que la maintenance collaborative ?

La maintenance collaborative ne se résume pas à une accumulation d’outils et de technologies. Il s’agit en réalité d’une stratégie à moyen ou long terme, dont l’ambition est de rationaliser les processus de maintenance par l’amélioration des échanges entre ses acteurs.

Jusqu’à lors, la maintenance 4.0 avait pour but de booster la performance opérationnelle en rationalisant les activités à faible valeur ajoutée de l’entreprise. A l’inverse, la maintenance collaborative tend à dépasser les frontières de l’usine et à rassembler toutes les parties prenantes autour d’une problématique client.

En misant développant des partenariats tout au long de la supply chain, les entreprises perfectionnent : la qualité du produit fini, les processus de production et de maintenance, la gestion des inventaires et des commandes, etc.

Dans ce contexte, de nombreuses solutions collaboratives voient progressivement le jour. En développant Mobility Work Hub, nos équipes souhaitaient rapprocher fournisseurs industriels et professionnels de maintenance. Cette plateforme s’adresse aux fabricants et prestataires de services à la recherche d’outils de développement innovants, pour rester au plus près de leurs clients.

S’engager dans une telle démarche nécessite le plus souvent de repenser les dynamiques de son organisation. D’abord, il est nécessaire que la direction soutienne l’adoption de ces nouvelles pratiques et solutions via une culture du changement. Cet effort est d’autant plus important que les évolutions technologiques émergent plus vite que ne croît la capacité des entreprises à s’adapter. Ensuite, il est conseillé d’impliquer ses partenaires à ses process et sa réflexion stratégique.

Relations fournisseurs et performance opérationnelle

Faire le choix de la maintenance collaborative implique donc de repenser ses relations aux acteurs de la chaîne d’approvisionnement. En premier lieu, les fournisseurs industriels. La qualité des relations qu’entretient une entreprise avec ses fournisseurs aura un impact significatif sur ses activités de maintenance.

Quelques grands noms de l’industrie vont même jusqu’à structurer une réflexion commune avec leurs fournisseurs clés. C’est le cas, par exemple, du géant automobile japonais Toyota qui n’hésite pas à partager sa vision stratégique avec eux. Ensemble, ils identifient les segments à haute valeur ajoutée - en interne et sur le marché - et définissent des axes possibles d’amélioration. De cet échange naissent ensuite des objectifs communs, lesquels confèrent un nouveau souffle aux relations fournisseurs.

Comment les équipes de maintenance bénéficient-elles de la proximité fournisseurs ?

En premier lieu, il convient de souligner la fluidité et le gain de temps engendrés par une coopération de bout en bout de la chaîne d’approvisionnement. La gestion des stocks, par exemple, est l’une des préoccupations majeures des équipes techniques. Une mauvaise gestion peut en effet être à l’origine d’arrêts de production imprévus et donc d’engendrer des pertes financières.

A l’ère de la connectivité, les équipes terrain deviennent de véritables acteurs. En reliant leur ERP à leur GMAO, elles étendent leur interactions à d’autres fonctions de l’entreprises. Ainsi, elles peuvent par exemple communiquer leurs besoins aux équipes Achats en temps réel.

Poussons notre réflexion un peu plus loin. Nous retrouvons ici une application des solutions d’IoT. En installant des capteurs intelligents dans les entrepôts, les opérateurs reçoivent une alerte dès que les stocks atteignent un seuil critique. L’information est aussitôt relayée au service Achats, puis aux fournisseurs. Ainsi, les commandes de consommables industriels sont parfaitement ajustées aux besoins véritables des équipes.

Si l’on suit ce raisonnement, les fournisseurs devront de même partager les données relatives au déroulement de leurs activités. Là encore les outils IoT prouvent leur utilité. Grâce à de puissant outils de tracking GPS, les opérateurs disposent suivent en temps réel l’itinéraire des marchandises. Ainsi, ils sont en mesure de mieux appréhender d’éventuels retards et d’éviter des ralentissements sur la chaîne de production.

Maintenance collaborative et innovation

Le co-développement, ou innovation collaborative, a le vent en poupe. Son principe est de tirer le meilleur de l’expertise de chacun dans un objectif commun de croissance. Les fabricants et équipementiers sont de plus en plus nombreux à se tourner directement vers leurs clients pour améliorer leurs produits.

maintenance-collaborative-innovation-fournisseur

Collectez et analysez des données terrain sur l'utilisation de vos produits avec Mobility Work Hub

Analyser mes données

En rejoignant Mobility Work Hub, les fournisseurs accèdent la communauté d’utilisateurs de notre GMAO. Depuis la plateforme, ils récoltent des retours terrain sur l’utilisation de leurs produits. Les professionnels de maintenance, quant à eux peuvent les solliciter pour leur faire part de leurs problématiques. A partir de ces données, fabricants et prestataires développent des solutions parfaitement adaptées aux besoins du marché.

Finalement, le co-développement, au même titre que la maintenance collaborative, est une situation gagnant-gagnant. D’un côté, les équipes techniques disposent de produits innovants, parfaitement adaptés à leurs besoins. De l’autre, les fournisseurs se distinguent de la concurrence en proposant une offre diversifiée, et en faisant preuve d’un savoir-faire unique.

Vous souhaitez en savoir plus sur Mobility Work Hub ? Nos équipes répondent à toutes vos questions.