Comment améliorer la maintenance des infrastructures publiques en 2020 ?

La maintenance des infrastructures publiques est un sujet complexe aux enjeux multiples. À la croisée des politiques publiques, des relations entre administrations et des contraintes budgétaires, elle est trop souvent délaissée au profit d'investissements dans de nouveaux équipements.

Aujourd'hui, les solutions de GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur) de nouvelle génération permettent aux collectivités territoriales et aux administrations du secteur public de s'emparer de ce sujet pour améliorer considérablement et à un coût réduit la maintenance des infrastructures publiques dont elles ont la charge.

Les enjeux de la maintenance des infrastructures publiques

La maintenance des infrastructures publiques recèle d'importants enjeux, de l'attractivité économique aux questions de sécurité des usagers, en passant par l'organisation logistique des personnels impliqués.

La maintenance des infrastructures publiques, un sujet délaissé

Le grave manque de maintenance de nombreuses infrastructures publiques françaises a été remis en lumière à la suite de l'effondrement du pont Morandi à Gênes. Si la maintenance lacunaire des réseaux de la SNCF et de la RATP est connue de tous, certains hôpitaux sont aussi en mauvais état, et les taux de disponibilité des centrales nucléaires est insuffisant, pour ne citer que ces exemples. De nombreuses infrastructures gérées par le secteur public arrivent ainsi en fin de cycle de vie et les accidents se multiplient.

Si les causes de cet état de fait sont en partie politiques, elles sont également à chercher dans les méthodes financières de sélection des investissements, qui favorisent les nouveaux équipements et délaissent la maintenance des équipements existants. Ces méthodes, très efficaces pour comparer de nouveaux projets entre eux, le sont beaucoup moins pour mettre en balance des projets de maintenance lourde avec de nouveaux projets.

Par ailleurs, la pression budgétaire globale à laquelle est soumis le secteur public conduit souvent à sacrifier la maintenance des infrastructures publiques pour allouer les ressources à la masse salariale et aux inévitables dépenses courantes.

L'importance économique de la maintenance des infrastructures publiques

Pourtant, le patrimoine d'infrastructures publiques d'une nation a une valeur importante, souvent méconnue. Le lien entre celles-ci et le PIB a été démontré par de nombreuses études, en raison notamment de la valeur ajoutée en termes d'attractivité économique. Ces infrastructures sont ainsi un puissant levier pour attirer les investisseurs étrangers. Les économistes ont en effet mis en évidence le poids de la qualité des infrastructures françaises dans la forte attractivité du pays, qui se classe au 3ème rang mondial en matière d'investissements directs étrangers.

A l'instar du patrimoine immobilier, il convient donc de prendre en considération le coût des infrastructures, leur amortissement en fonction de leur durée d'exploitation et leur entretien pour en préserver à la fois la valeur patrimoniale et leur capacité à rendre le service attendu. Le sous-investissement ou l'absence d'entretien peuvent conduire à leur dépréciation ou, pire encore, à leur inadéquation progressive avec les services que l'on attend d'elles, ce qui entraîne une perturbation de l'économie locale ou nationale et des risques pour les usagers.

La maintenance des transports et des bâtiments publics

La maintenance des infrastructures de transport est à la fois particulièrement importante et relativement complexe. Si les patrimoines d’infrastructures publiques d'enjeu national et régional bénéficient d'une attention certaine, cela est moins vrai pour les infrastructures d'intérêt local qui ont pourtant, elles aussi, un intérêt notable pour l'économie des territoires.

Il est pourtant nécessaire d'adopter les mesures et l'enveloppe budgétaire nécessaires pour l'entretien régulier de ces infrastructures, afin de maintenir une vie économique normale, sans qu'elle puisse être entravée par des interdictions ou des restrictions d'utilisation dont les conséquences seraient bien plus lourdes que l'investissement consenti.

La maintenance des aéroports, un défi logistique

Mais la maintenance de ces infrastructures n'est pas simple. Les aéroports, par exemple, requièrent une gestion de leur maintenance personnalisée de par leur complexité. Ils doivent ainsi réaliser un suivi efficace de leurs actifs (répartis sur une vaste zone et dans des environnements différents) et du stockage des pièces de rechange afin de les maintenir à un niveau de service optimal.

Echangez avec notre expert sur vos besoins

La multiplicité des intervenants dans la maintenance des bâtiments publics

Concernant les bâtiments publics, c'est la multiplicité des intervenants pour les gérer et les entretenir qui en rend la maintenance particulièrement complexe. L'enjeu est d'arriver à maîtriser son organisation tout en pensant la maintenance de manière globale et sur le long terme.

La GMAO, pour une maintenance optimisée des infrastructures publiques

La GMAO est devenue incontournable dans de nombreux secteurs économiques. Si celle-ci est aujourd'hui encore trop peu utilisée dans le secteur public, la GMAO de nouvelle génération représente une opportunité majeure pour améliorer facilement et avec un investissement réduit la maintenance des infrastructures publiques.

La GMAO traditionnelle dans le secteur public

En raison de ses caractéristiques (coût important, contraintes techniques, délais importants de mise en place), le déploiement de la GMAO classique dans le secteur public doit répondre à des contraintes et à des besoins particuliers. Elle doit en effet respecter le temps politique et les procédures administratives et prendre en compte la volonté des personnels impliqués.

Elle répond pourtant à un vrai besoin d'amélioration de la gestion de la maintenance, et à une attente forte des citoyens. Plusieurs enquêtes d'opinions ont par exemple montré que les transports figurent au troisième rang des préoccupations des Français.

La mise en place de la GMAO dans les transports publics

Ce secteur fournit d'ailleurs un exemple éloquent de la lourdeur de la mise en place d'un logiciel de maintenance classique dans le secteur public mais aussi de son utilité. La RATP a ainsi voulu adopter une solution de GMAO en 1995. De nombreux services étaient réticents, alors que la maintenance de nombreux centres et magasins était chaotique. L'instauration de la GMAO a donc pris plusieurs années mais a considérablement amélioré l'efficacité de la gestion de la maintenance et les procédures. Ce n'est que fin 2004 que la maintenance préventive a pu être appliquée.

Cet exemple montre également à quel point l'efficacité d'une nouvelle solution de maintenance doit apparaître rapidement aux yeux de ses utilisateurs. Dans le secteur public, les équipes ont en effet souvent la crainte d'être « fliquées » lorsqu'un nouvel outil informatique est mis en place. Mais si celui-ci leur facilite nettement et rapidement les tâches, elles se montrent bien plus enclines à l'adopter.

La nouvelle génération de GMAO, une opportunité pour les acteurs publics

Les applications de GMAO telles que Mobility Work représentent une opportunité majeure pour la gestion de la maintenance des infrastructures publiques.

Un investissement limité

D'une part, l'investissement financier à consentir est très limité en comparaison de celui qu'impliquent les solutions de GMAO classiques. En effet, il n'est plus nécessaire de consacrer une somme considérable pour l'achat d'un logiciel, mais seulement de souscrire un abonnement mensuel de 30 euros par utilisateur actif. Pour les décideurs publics, la contrainte budgétaire est donc beaucoup plus facile à accepter.

Une solution mobile

D'autre part, cette solution de GMAO est mobile. Elle est en effet utilisable depuis n'importe quel smartphone ou n'importe quelle tablette. Pour des services dans lesquels les agents travaillent dans de vastes espaces comme un aéroport ou un atelier de maintenance de bus ou de rames de métro, cette caractéristique est un atout majeur.

gmao maintenance des infrastructures publiques secteur public

La GMAO Mobility Work permet aux opérateurs et techniciens d’être autonomes : calendrier, checklists, création de tâches, plans de maintenance, notifications pour chaque nouvelle activité…

En savoir plus sur Mobility Work

Une ergonomie optimisée

Par ailleurs, l'application Mobility Work a été conçue pour être très simple d'utilisation, comme n'importe quelle application de la vie courante. Il est donc beaucoup plus facile de convaincre les personnels impliqués dans la maintenance de changer leurs habitudes pour l'utiliser, et il n'est pas nécessaire de leur faire suivre une formation coûteuse en temps et en investissement.

Une communauté au service du partage d'informations

Enfin, la possibilité de partager des informations avec une communauté dont le périmètre peut être paramétré facilite grandement la communication entre agents et services. En termes de temps et d'efficacité des actions de maintenance, les gains sont considérables.

L'époque où les entreprises ou les organismes (publics ou privés) devaient se doter de solutions de gestion de la maintenance contraignantes et difficiles à prendre en main semble aujourd'hui bel et bien révolue : le marché voit fleurir des logiciels nouvelle génération en rupture totale avec les logiciels traditionnels, comme c'est le cas de Mobility Work. Cette application offre à la fois une plateforme de gestion de la maintenance communautaire et un réseau social autour de la maintenance, où les utilisateurs peuvent échanger des conseils et des bonnes pratiques. Programmez une démo pour en savoir plus !