Peugeot Japy Technologies - Épisode 3 : optimiser le travail de l’équipe de nuit grâce à sa GMAO

Dans le cadre de notre websérie consacrée au déploiement de notre solution de gestion de la maintenance industrielle au sein de l’usine Peugeot Japy Technologies (spécialisée dans la fabrication de boîtes de vitesse) depuis sa reprise par Farinia Group en avril 2018, nous avons recueilli le témoignage de David Roth, intégré à une équipe de maintenance industrielle de nuit. Comment la mise en place d’une GMAO nouvelle génération peut-elle permettre de mieux coordonner les différentes équipes d’une même usine ? Comment Mobility Work a-t-il permis de fluidifier les échanges et la communication ? Il nous a apporté toutes ses réponses et nous a expliqué pourquoi l’outil était devenu indispensable.

Retrouvez les épisodes précédents

Épisode 1 : mettre en place une GMAO

Épisode 2 : le déploiement au quotidien

Mobility Work : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle David Roth, je suis technicien de maintenance chez Peugeot Japy Technologies et je suis intégré à l’équipe de nuit en temps qu’électricien. Je travaille dans la société depuis 11 ans et je suis chargé du dépannage et du préventif sur les machines. À mon arrivée ici, j’ai passé une année en SD avant d’intégrer une équipe de nuit.

En ce qui concerne l’organisation de l’usine Peugeot Japy, celle-ci est divisée en trois centres de profit différents, correspondant à nos principaux clients : General Motors (auquel je suis rattaché), Peugeot et Bosch. La nuit, chaque centre de profit est attribué à une équipe de deux personnes, un électricien et un mécanicien.

Depuis combien de temps utilisez-vous la GMAO Mobility Work ?

Cela fait à peu près depuis le début du mois de juin 2018, au moment de l’implantation de l’outil. Nous avons suivi une petite formation d’une heure au tout début, suite à laquelle mes collègues et moi-même avons adopté la GMAO. Nous avons bien sûr traversé une période d’adaptation, le temps de bien intégrer la solution, mais nous continuons encore aujourd’hui à découvrir les nombreuses fonctionnalités intégrées dans Mobility Work et à prendre la mesure des possibilités qu’offre l’application. Je ne peux que constater à quel point nous nous sommes tous très bien appropriés notre nouvelle GMAO.

Avez-vous l'impression que l'outil a été bien accueilli au sein des équipes, et de la vôtre en particulier ?

C'est en effet l'impression que j'en ai. Comme je l’ai dit précédemment, nous sommes passés par une phase transitoire au cours de laquelle il a fallu nous habituer à l’outil, mais je peux aujourd’hui affirmer que nous constatons des améliorations notoires et observons des résultats très concrets.

Pouvez-vous nous parler plus en détail de votre activité et des particularités induites par le travail de nuit ?

On rencontre finalement à peu près les même particularités que le travail de jour. Au niveau de la structure, l’usine se découpe en différents pôles : la maintenance industrielle, les chefs d'équipes, la production, la maîtrise… Plus concrètement, lors d’une intervention sur un équipement, le chef d'équipe appelle un technicien ou décide de créer une tâche directement dans la GMAO Mobility Work dès qu’il a constaté une panne. Une fois arrivé devant la machine, le technicien renseigne la tâche s’il manque des informations et est tout de suite opérationnel : en termes de procédé, le travail de nuit est donc assez similaire à celui de jour.

Essai gratuit 14 jours - GMAO MOBILITY WORK Planifier une démo

La seule particularité que je serais tenté d’évoquer est l’impossibilité de commander du matériel qui n’est pas en stock. La configuration du travail de nuit fait que l’on peut effectuer des commandes mais qu’il nous est impossible d’appeler pour accélérer les choses s’il nous manque une pièce. Il en est de même lorsque l’on rencontre des pannes bloquantes sur un équipement et que nous avons besoin de joindre le service après-vente : celui-ci n’est pas disponible la nuit, il faut donc apprendre à s’adapter. C’est simplement une habitude à prendre !

La configuration particulière du travail de nuit implique-t-elle des difficultés notables : communication avec les autres équipes, etc. ?

Nous rencontrions auparavant des problèmes de communication puisque, avec notre ancien système, les consignes étaient principalement orales, parfois écrites, et le suivi était très compliqué, si tant est qu’il y en ait eu un… Tout a changé à ce niveau-là depuis l’arrivée de la GMAO Mobility Work.

Chez Peugeot Japy, sur le centre de profit General Motors, je travaille sans doubleur et je dois coordonner mes activités avec celles de l’équipe de jour, qui travaille à horaires normaux. Or, aussi bien quand je débute mon service à 21 heures que quand je quitte mon poste à 5 heures, je ne rencontre jamais mes collègues. C’est là que Mobility Work est d’une aide précieuse : l’outil me permet de visualiser tous les travaux qui ont été effectués dans la journée, les tâches à réaliser, toutes les consignes qui ont été saisies… Je bénéficie d’une réelle visibilité.

L’autre avantage que je vois est l’interface mobile de l’application, accessible n’importe où. Par exemple, lorsque je n’ai pas pu achever une tâche avant de partir à 5 heures, je peux, directement, depuis chez moi, suivre toutes les opérations en rapport avec la tâche concernée. À mes yeux c’est une réelle question de conscience professionnelle que de vouloir se tenir informé : j’ai par conséquent la possibilité, avant d’arriver sur mon lieu de travail à 21 heures, de consulter le fil d’actualités pour être au courant des pannes et autres activités en cours, et surtout pour être immédiatement opérationnel une fois rendu à mon poste de travail. Il suffit d’un accès internet pour accéder à l’application : c’est très appréciable.

En quoi la GMAO vous a-t-elle permis d’améliorer vos méthodes de travail ?

Depuis la mise en place de la GMAO Mobility Work, j'ai constaté beaucoup d'évolutions. Nous n’avions auparavant aucun suivi ni aucune visibilité de l’activité de l’usine et de ses techniciens ; aujourd’hui, nous communiquons et sommes bien mieux informés. J’apprécie particulièrement la structure de l’application, qui me permet d’accéder rapidement à mon agenda. Je sais d’emblée quelles sont les tâches qui m’ont été assignées, etc. Le travail est généralement beaucoup plus simple puisque chaque intervenant, smartphone en main, accède à toutes les informations dont il a besoin dans le cadre d’une intervention et constate, en un coup d’œil, les opérations précédemment réalisées enregistrées dans l’historique.

Si je remarque un dysfonctionnement sur une machine et que je me souviens qu’il était déjà survenu plusieurs mois plus tôt, le numéro de l’équipement me suffit à retrouver dans l’historique les données dont j’ai besoin. En quelques secondes, j’ai accès aux mesures qui avaient été mises en place pour résoudre le problème : je n’ai plus besoin de me déplacer jusqu’au bureau pour retrouver les procédures et autres instructions. Nous sommes en mesure d’intervenir bien plus rapidement et avons, grâce aux smartphones, les numéros de téléphone de nos collègues à portée de main. Le gain de temps est énorme et les opérations se font de manière bien plus fluide, tant que les techniciens renseignent bien les tâches, ce qui nous fait encore parfois défaut.

Humainement parlant et rien qu’à mon échelle, je constate là encore une nette amélioration au niveau de toute l’usine. Les équipes s’investissent davantage et font preuve de plus d’entrain. Mon coéquipier et moi-même avons très rapidement adopté notre nouvel outil et nous ne pourrions aujourd’hui plus nous passer de la GMAO Mobility Work. Même si nous avons constaté un petit temps d’adaptation, les procédés deviennent de véritables automatismes. Je ne dirais pas que j’étais sceptique au début, mais j’attendais que l’outil fasse ses preuves, et le résultat observé est plus que satisfaisant.

Quelles fonctionnalités utilisez-vous le plus ?

J’utilise majoritairement l’agenda, encore une fois car il me permet de voir en quelques secondes où j’en suis dans mes tâches. Si, en arrivant sur une machine sur laquelle on me demande d’intervenir, je constate qu’aucune tâche n’a encore été créée, il me suffit de scanner le QR code de ma machine pour le faire moi-même. Là, je saisis vocalement toutes les informations nécessaires à la création d’une tâche avant de valider : l’opération me prend 15 secondes. Avant le déploiement de Mobility Work, je devais aller sur un poste fixe et prendre au minimum 10 minutes de mon temps pour créer une simple tâche.

Que pensez-vous du support en ligne de la GMAO Mobility Work ?

J’avouerais que je n’ai encore jamais eu à m’en servir. Chez Peugeot Japy Technologies, nous avons un technicien chargé du déploiement de la GMAO et de sa bonne intégration dans les équipes, si bien que nous pouvons le contacter si besoin pour lui poser toutes nos questions et garantir une mise en place de l’outil réussie.

 

Merci beaucoup à M. Roth pour son témoignage ! Grâce à notre websérie sur le déploiement de notre logiciel de GMAO 4.0 au sein de Peugeot Japy Technologies, suivez pas à pas le déploiement d’une solution digitale nouvelle génération dans une usine !

Abonnez-vous à notre newsletter !