vers une supply chain 4.0

 Supply Chain 4.0 et l'industrie du futur

La transition progressive de l’Industrie du futur, ou la supply chain 4.0, concrétise la promesse d’une organisation plus flexible et plus autonome pour les entreprises en quête de productivité. Celles-ci investissent dans de nouveaux outils d’autonomisation et d’automatisation de leur moyens de production. Big Data, objets connectés et intelligence artificielle s’invitent à tous les niveaux de la chaîne de production. À une exception près… Malgré les avancées considérables observées ces dernières années dans l’industrie, la chaîne d’approvisionnement, ou supply chain en anglais, semble accuser un certain retard. Selon un rapport publié début 2018 par DHL, la supply chain peine encore à s’inscrire dans l’effort de digitalisation des entreprises. Selon le géant de la logistique, 95 % des entreprises doivent à ce jour encore réaliser le plein potentiel de l’Industrie 4.0.

Défis et enjeux

La transformation numérique d’une chaîne de valeur ne peut être plus forte que son maillon le plus faible. Il est donc important que les organisations appliquent les principes de l’Industrie 4.0 à tous les niveaux de leur chaîne de production, y compris à la gestion des stocks et, par extension, des achats. Il est donc temps pour elles de repenser la gestion de leur supply chain 4.0.

Avec l’essor des nouvelles technologies, la fonction Achats est de plus en plus souvent considérée comme une fonction stratégique. Les entreprises tendent davantage à considérer le cycle de vie des produits dans son ensemble, et non plus leur seul prix d’achat ; c’est ce que l’on appelle le strategic sourcing. Cette nouvelle organisation de la fonction Achats fait écho à une demande toujours plus volatile. Les consommateurs sont le plus souvent à la recherche de produits uniques, personnalisables. Dans ce contexte, la flexibilité de la chaîne de production, et par extension de la supply chain, est un véritable enjeu de compétitivité.

La transition vers le numérique offre aux entreprises de nouvelles possibilités en termes de gestion des stocks, de réduction des coûts de production, de gains de temps, entre autres. Grâce à une alliance optimale des solutions de l’Industrie 4.0 (objets connectés, IoT, collecte et analyse des données terrain, etc.), les organisations peuvent désormais placer le client au coeur de la supply chain en adaptant la production à leurs besoins. En d’autres termes, l’adoption d’une nouvelle stratégie de digitalisation de la supply chain 4.0 constitue aujourd’hui une étape nécessaire pour appréhender le paysage technologique émergent, en tirer les bénéfices, et ainsi renforcer sa position face à la concurrence.

Analyse prédictive et supply chain 4.0

Traditionnellement, la supply chain est organisée de façon linéaire et séquentielle mais avec l’avancée de l’Industrie 4.0 et la rationalisation de la fonction Achat, les chaînes d’approvisionnement deviennent de plus en plus dynamiques et interconnectées. On assiste alors à la naissance d’une « Supply Chain 4.0 », dont la gestion est alignée avec le rythme de production à flux tendus de l’entreprise.

Celle qui dépendait autrefois des fonctions Achats ou Production, s’organise aujourd’hui sous forme d’une entité indépendante. Des fournisseurs jusqu’aux clients, les décisions relatives aux stocks, aux coûts et à la relation client ne sont plus prises isolément, mais grâce à une vision globale de la chaîne de production.

À l’image de la maintenance industrielle, on observe actuellement un changement de paradigme au sein de la supply chain. En exploitant tout le potentiel des nouvelles technologies et de l’analyse de données de masse, il est désormais possible d’intégrer à la supply chain la notion de « prédictif », ou prévisionnel. L’analyse prédictive, en s’appuyant notamment sur des données de masse collectées au pied des équipements à l’aide d’une GMAO nouvelle génération, a pour objectif d’anticiper les besoins et s’affirme ainsi comme un véritable outil d’aide à la prise de décision. En d’autres termes, les opérations sont déclenchées en fonction des besoins réels de la chaîne de production et non plus par un planning défini.

Cela passe par :

  • L’utilisation de logiciels en mode SaaS, tels que Mobility Work Suppliers, première plateforme dédiée à la relation entre fournisseurs et clients ;
  • L’automatisation des opérations les plus courantes, grâce par exemple à l’outil de planification de la GMAO Mobility Work ;
  • L’usage d’outils collaboratifs entre les services de l’entreprise ;
  • L’exploitation de solutions d’analytics pour faire le meilleur usage des données de l’entreprise.

Quels avantages pour l’entreprise ?

En faisant de la supply chain la prochaine étape de leur transition numérique, les entreprises s’attaquent aux trois grands chantiers que sont la communication entre les différentes fonctions de l’organisation, les coûts et niveaux de stocks ainsi que la relation fournisseurs.

Communication et flexibilité

En facilitant la collecte et l’analyse de données, l’introduction d’outils de l’Industrie 4.0 participe à l’abaissement des silos organisationnels au sein de l’entreprise, lesquels représentent, selon 78 % des sondés de l’enquête DHL, l’un des obstacles les plus importants à la transition numérique.

Ainsi, la digitalisation de la supply chain permet une plus grande transparence et une meilleure collaboration entre les services, mais aussi une meilleure fluidité entre les fonctions de production, de distribution et la supply chain 4.0. Les équipes ne sont plus rattachées à un poste fixes et sont alors elles-mêmes plus flexibles, plus mobiles.

Par ailleurs, l’analyse prédictive des données tout au long de la chaîne de production permet d’appréhender plus facilement et plus rapidement les besoins des équipes de maintenance et des clients. En effet, à partir du résultat de ces analyses, les experts de la maintenance peuvent faire remonter via leur outil de GMAO nouvelle génération leurs besoins effectifs en pièces de rechange, par exemple, à la fonction Achats. Ensemble, les différents acteurs de la supply chain sont désormais à même de définir un planning d’approvisionnement en temps réel afin de répondre aux variations de l’offre et de la demande, tout en réduisant les temps d’arrêt sur la chaîne de production.

supply chain 4.0 industrie du futur

Essayer gratuitement notre application de maintenance Planifier une démo

Optimisation des coûts et stocks

Gagner en transparence et en flexibilité sur la supply chain 4.0 permet en outre de rationaliser la gestion des stocks et ainsi d’optimiser les coûts associés. En exploitant les données collectées par les connecteurs nouvelle génération, par exemple, les équipes de la supply chain disposent désormais d’indicateurs d’une grande précision sur le niveau effectif des équipements et des stocks.

Lorsqu’elles constatent une baisse des stocks, les équipes de maintenance ont à présent la possibilité de le signaler directement aux équipes concernées grâce à des outils de GMAO nouvelle génération tels que la plateforme de gestion de maintenance collaborative Mobility Work. Finis les achats inutiles : les commandes se font en fonction du rythme de production, elles sont déclenchées par les opérateurs selon leurs besoins, selon le niveau des stocks et non plus d’après un calendrier défini. En réduisant le volume d’achats et en optimisant les frais liés aux stocks, l’organisation parvient ainsi à limiter ses coûts d’exploitation généraux.

De plus, grâce à l’analyse prédictive, les managers peuvent suivre au plus près l’efficacité des processus en place dans l’entreprise, et à terme opter pour l’automatisation de certaines tâches à faible valeur ajoutée (en démocratisant, par exemple, la maintenance de premier niveau parmi les opérateurs de production), limitant ainsi les coûts de main d’oeuvre et améliorant la productivité de la supply chain.

Amélioration de la relation fournisseurs

Flexibilité accrue et réduction des coûts ne sont pas les seuls avantages à la digitalisation de la supply chain. Lorsqu’une entreprise s’émancipe d’une approche linéaire de la supply chain 4.0, c’est l’ensemble de son modèle et des relations entre ses acteurs qui s’en trouvent bouleversés.

Pour mener à bien un plan de maintenance prédictive, il ne suffit plus de savoir anticiper les pannes et les temps d’arrêt ; la gestion des stocks et des pièces détachées joue aujourd’hui un rôle primordial dans la maintenance prédictive. La mise en œuvre des plans de maintenance industrielle s’organise aussi sur le plan logistique et organisationnel. Dans cette optique, des solutions émergentes telles que la plateforme Mobility Work Suppliers offrent de réinventer la relation clients-fournisseurs.

logiciel supply chain 4.0

Essayer gratuitement notre application de maintenance Planifier une démo

Mobility Work Suppliers est la première plateforme dédiée aux fabricants et fournisseurs de consommables industriels. Mobility Work Suppliers permet à ses utilisateurs de promouvoir leurs produits directement auprès d’une cible qualifiée d’experts de la maintenance. Pour cela, rien de plus simple : après avoir créé leur profil, les fournisseurs téléchargent leur catalogue officiel directement sur la plateforme et y attachent tous les renseignements et documents nécessaires.

Les fiches produit sont ensuite mises en avant dans les résultats de recherche dans la GMAO nouvelle génération Mobility Work. Les utilisateurs de Mobility Work peuvent importer ces données automatiquement dans leurs équipements ou contacter directement l’entreprise de leur choix. Les fournisseurs, quant à eux, bénéficient de rapports de données clients à partir desquels adapter leurs produits et leurs campagnes publicitaires.

Abonnez-vous à notre newsletter !