WCM, GMAO et auto-maintenance : le trio gagnant ?

Le World Class Manufacturing (WCM) est un concept qui a fait son apparition dans les années 1980, permettant alors d’identifier les facteurs qui avaient mené certains groupes à connaître un succès fulgurant pour finalement s’imposer comme des acteurs majeurs de l’industrie mondiale. Ce principe de WCM est utilisé pour décrire les différentes étapes qui vont progressivement permettre à une entreprise d’optimiser toute sa production : la place de l’individu y est prépondérante et détermine la réussite de l’adoption d’une telle stratégie.

Quels sont les secrets des entreprises qui ont réussi grâce à ce concept, à l’image de Toyota ou FIAT ?

Portée du WCM dans l’industrie

Le World Class Manufacturing est un système de gestion complet conçu pour améliorer les performances d'une entreprise en éliminant les déchets industriels (excédents de stock, déchets de production…), dans la lignée directe de la production lean. Toute la démarche est en vérité axée sur l’amélioration notoire de la qualité, la productivité, la réduction significative des défaillances et la satisfaction client. Pour mener à bien cette stratégie, c’est l’entièreté des équipes qui doit s’impliquer et être en possession de tous les moyens à sa portée.

La direction doit également s’engager dans cette voie en restant à l’écoute des nouvelles techniques mises en place, en portant sur ses process un regard critique et en conservant une certaine ouverture d’esprit. Il convient enfin que les responsables établissent des objectifs clairs pour mener leurs équipes vers la réussite et pour les motiver. Tout l’intérêt du WCM réside en définitive dans le développement d’un esprit collectif tourné vers le progrès.

Même si le processus de WCM semble relativement long à mettre en place, il est important de le suivre étape par étape en ne négligeant jamais le potentiel des équipes : ce sont elles qui assurent la réussite de toute une entreprise. Dans le cadre d’une telle démarche, TPM (Total productive maintenance, maintenance productive totale) et RCM (Reliability-centered maintenance, maintenance centrée sur la fiabilité) sont également étroitement liées.

Pour en savoir plus sur le sujet :

Optimiser sa maintenance industrielle grâce à la TPM

RCM : définition et principe de mise en place

 

Les 10 piliers du WCM

Avant toute mise en place, les entreprises doivent savoir que la démarche WCM s’appuie sur deux volets principaux.

Dans un premier temps, il est crucial que les structures focalisent leur attention sur la méthode qu’ils vont appliquer et sur les résultats qu’ils souhaitent en tirer. Il est essentiel d’employer des moyens rigoureux basés sur les dix piliers sur lesquels repose cette méthode.

Dans un second temps, cette stratégie restera inefficace si elle ne respecte pas la culture de l’entreprise ou le management en place. Là, les principes et les valeurs portées par la structure tiennent la première place et conditionnent l’esprit dans lequel chacun va par la suite être amené à travailler. Sans une culture d’entreprise bien établie et adoptée par tous, la méthode du WCM ne peut pas fonctionner.

Pilier 1 - Hygiène et sécurité

Ce premier pilier concerne l’environnement dans lequel évoluent les opérateurs. Il doit bien évidemment scrupuleusement respecter les normes en vigueur pour, in fine, garantir des conditions de travail optimales et éliminer les risques d’accident.

Pilier 2 - Logistique

Il s’agit ici de reprendre point par point les principes du lean manufacturing, qui consiste à progressivement éliminer toute forme de gaspillage à toutes les étapes de la chaîne de production.

Pilier 3 - Déploiement des coûts

Ce volet désigne la capacité que doit avoir une structure à toujours associer un coût aux différents problèmes qu’elle identifie sur sa chaîne de production, pour mieux y faire face et prendre conscience de leur impact.

Pilier 4 - Amélioration ciblée

Pour ce qui est de ce quatrième pilier, il reprend en tous points la méthode Kaizen et a donc pour objectif d’instaurer des projets d’amélioration ciblée en impliquant en permanence chaque employé. L’adoption de cette démarche aura pour conséquence de créer un savoir-faire à forte valeur ajoutée au sein des équipes, qui pourront s’appuyer sur un certain nombre d’outils de gestion.

Pilier 5 - Contrôle de la qualité

Ce pilier fait écho au pilier Logistique et s’appuie là encore sur le principe du lean manufacturing, décidément décisif dans la stratégie que les entreprises doivent mettre en place. La qualité doit être au premier plan dans le processus de fabrication pour garantir une production optimisée, sans défauts ni gaspillages.

Pilier 6 - Activité autonome

L’importance est ici d’encourager les employés à renforcer ou acquérir des compétences. Dans le cadre du WCM, il devient alors essentiel d’adopter une maintenance autonome dans les zones à forte intensité de capital et à organiser le lieu de travail en conséquence.

logiciel-gmao-wcm-auto-maintenance-industrielle

La GMAO Mobility Work permet aux opérateurs et techniciens d’être autonomes : création de tâches, plans de maintenance, notifications pour chaque nouvelle activité…

Essayer gratuitement notre application de maintenance Planifier une démo

Pilier 7 - Maintenance professionnelle

L’objectif est ensuite de mettre en place un modèle de maintenance performant afin d’augmenter progressivement la disponibilité des équipements. Cela permet de réduire les coûts puis de les maintenir à niveau.

Pilier 8 - Satisfaction client

Le WCM sous-entend bien sûr que les entreprises devront à tout moment garantir une satisfaction totale de leur clientèle. Le délai d’exécution doit par exemple être optimisé et le taux de réclamation réduit au minimum. Pour travailler en ce sens, les entreprises doivent identifier clairement les besoins de leurs interlocuteurs pour y répondre de manière adaptée.

Pilier 9 - Développement des équipes

En partant du postulat que la réussite de la stratégie dépend de tout un groupe, les personnes qui le composent doivent être formées. Chacun doit trouver la place qui lui revient dans la chaîne : les employés doivent prendre connaissance des méthodes et standards en vigueur et acquérir les compétences nécessaires. Pour garantir une adoption en douceur du World Class Manufacturing, la composante humaine est absolument essentielle, si bien que les entreprises doivent inévitablement consacrer du temps à la formation de leurs équipes.

Pilier 10 - Environnement et énergie

Si cet aspect est bien trop souvent délaissé, il est néanmoins une composante essentielle du WCM. Pour s’inscrire dans une démarche plus responsable et ainsi parfaire leur stratégie, les entreprises doivent en effet prendre des mesures pour préserver l’environnement et réaliser d’importantes économies d’énergie.

L’auto-maintenance comme facteur complémentaire de succès

Si cette forme de maintenance industrielle fait écho au WCM, c’est qu’elle a pour objectif de donner davantage d’autonomie aux opérateurs et techniciens de maintenance, rappelant ainsi les piliers 6 et 9 précédemment cités.

L’auto-maintenance va permettre de responsabiliser les équipes : en substance, les opérateurs des machines et les techniciens (maintenance ou production) doivent être en mesure de détecter rapidement des anomalies sur les équipements et de poser des diagnostics avant qu’un dysfonctionnement trop sérieux pouvant mener à une panne ne survienne.

Cette méthode doit aussi les amener à comprendre toutes les fonctionnalités et à connaître tous les composants des machines sur lesquelles ils interviennent pour détecter les causes des anomalies. La personne doit donc être capable de formuler des prévisions en cas de dysfonctionnement pour intervenir au plus vite. L’objectif de l’auto-maintenance est donc de donner les moyens aux personnes qui travaillent sur les machines, techniciens ou non, d’effectuer des tâches de premier niveau le plus rapidement possible si elles détectent un problème.

Pour ce faire, l’usine doit donner les moyens à ces équipes d’acquérir cette autonomie en les dotant d’un logiciel de GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur). L’application mobile Mobility Work, par exemple, est pensée comme un véritable réseau social de la maintenance. Les techniciens, pour 30 € par mois, renseignent leurs tâches et activités, visualisent leurs fiches équipements, planifient leurs journées de travail grâce à l’agenda partagent l’information pour qu’elle ne soit pas perdue.

gmao-mobile-wcm-communaute-maintenance

Créez vos fiches équipement dans l’application de gestion de la maintenance Mobility Work puis déclenchez des tâches et activités

Essayer gratuitement notre application de maintenance Planifier une démo

Grâce à une telle solution de GMAO, les équipes sont assignées aux tâches qui relèvent de leur compétence et peuvent intervenir rapidement, en évitant de générer des pertes financières trop importantes. Les intervenants ont même la possibilité, dans l’application, d’échanger directement avec leurs collègues et d’accéder à un outil d’analytique gratuit qui présente toutes les données de maintenance sous forme de graphiques et autres diagrammes. La GMAO Mobility Work permet aux usines (appartenant ou non au même groupe industriel) d’échanger des bonnes pratiques et des conseils quand elles rencontrent les mêmes problématiques.

De façon plus pragmatique, vous pouvez équiper vos machines de QR codes ou puces NFC pour les scanner et ainsi accéder aux fiches correspondantes dans le logiciel de GMAO, ou même de capteurs reliés à votre application pour retrouver, en un clic, toutes les données dont vous avez besoin. Les capteurs mesurent en effet des indicateurs précis (témpérature du moteur, niveaux d’huile…) et transmettent ces informations à l’outil Mobility Work, permettant alors au technicien qui s’inscrit dans une démarche d’auto-maintenance de visualiser toutes les informations clés nécessaires avant d’intervenir.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Grâce au World Class Manufacturing, à l’auto-maintenance et au déploiement d’une GMAO, les entreprises peuvent optimiser leurs process pour améliorer leur chaîne de production, former leur personnel pour accroître leur autonomie ou encore réduire le gaspillage industriel pour garantir la satisfaction de leurs clients. Testez dès maintenant l’application de GMAO Mobility Work pendant 14 jours gratuitement et améliorez votre maintenance industrielle !